MOUSSA BALDE, DG SODAGRI , PDT CONSEIL DEPARTEMENTAL KOLDA «La Sodagri a pour rôle de piloter la riziculture pluviale au niveau du sud du pays»

Moussa Baldé , Directeur Général de la Sodagri et Président du Conseil départemental de Kolda nous a accordé un entretien où il parle de ses réalisations en tant que patron de la Sodagri et de ses activités en tant que président du Conseil départemental de Kolda. Cadre à l’Apr, M. Baldé évoque ici les bond si importants que le Sénégal a effectués en matière de riziculture et les projets pour atteindre l’autosuffisance en riz. Concernant la présidentielle qui se profile à l’horizon, Moussa Baldé rassure et promet une large victoire dans la région de Kolda de la mouvance présidentielle.

 

Faites-nous un petit résumé des réalisations que vous avez faites au niveau de la Sodagri? En ce début d’hivernage, la Sodagri a pour rôle de piloter la riziculture pluviale au niveau du sud du pays. Donc nous y sommes, nous sommes dans la phase labour et semis et qui dit semis dit semence. Actuellement donc, nos services sont à pied d’œuvre pour mettre en place à peu près 6000 tonnes de semences certifiées au niveau des riziculteurs, des plateaux, vallées et bas-fonds de la région de Casamance et de Tambacounda. L’hivernage s’installe correctement et j’espère que d’ici fin juillet on aura bouclé les semis. Et par rapport aux actions que vous avez eu à mener, vous avez de l’espoir qu’il y ait de l’essor concernant la riziculture au moins à court et à long terme? Vous avez une idée sur la vision du Président de la République, c’est l’autosuffisance en riz. Elle était programmée pour 2017, pour beaucoup de raisons, cela n’a pas été le cas. Maisle monde entier reconnait que le Sénégal a fait des bonds importants en matière de production de riz et dans le consommer local. Nous sommes actuellement à environ 1 million de tonnes par an et nous travaillons à consolider cet acquis et dans la progression. Comment vous vous organisez pour atteindre vos objectifs concernant la riziculture qui est une tradition pour les populations de la Casamance? Oui, traditionnellement la Casamance est rizicultrice. Jadis elle était même autosuffisante en riz. Donc le but du jeu c’est de ramener cette autosuffisance. C’est pour cela que le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, Pape Abdoulaye Seck avait mis en place ce concept de Kolda-nourrit-Kolda , Ziguinchornourrit-Ziguinchor etc…Donc nous sommes dans cette voie , je pense que ce sont des régions où actuellement le taux de couverture en riz est assez élevé et nous espérons que bientôt ces régions seront autosuffisantes en riz et par la même participer à faire en sorte que les villes puissent être approvisionnées en riz local. Vous êtes également le patron de l’institution départementale de Kolda où vous enchaînez les réalisations pour l’épanouissement des populations. Est-ce qu’on peut avoir une idée des projets phares que vous avez eu à réaliser ? Oui pour le Conseil départemental de Kolda, notre priorité c’est l’Education, la Santé et la Culture. Je pense que le Conseil départemental de Kolda est celui qui a construit le plus de salles de classes dans le département. Et vous savez à Kolda, il y a un taux d’abris provisoires assez élevé et nous nous sommes attaqués à ce fléau. Avec le soutien du Gouvernement, nous pensons que bientôt cela sera un vieux souvenir. En dehors de ce qui précéde, nous avons fait beaucoup d’actions pour la Jeunesse et le Sport, nous avons également fait des actions pour la Culture et en ce moment notre projet phare consiste à installer un musée du Fouladou à Kolda. Cadre de l’Apr , vous vous évertuez à donner un second mandat au Président Macky Sall dès le premier tour. Aujourd’hui, il y a quelque recrues dans votre zone notamment Fabouly et d’autres. Qu’est-ce que cela vous fait et est ce que cela vous rassure par rapport aux joutes électorales qui se profilent à l’horizon ? J’ai salué la venue de Fabouly à l’Apr qui est un conseiller départemental très sérieux dans ce qu’il fait. Il a constaté de lui-même, de visu les réalisations du Président Macky Sall surtout au Fouladou et il a pris son courage à deux mains pour rejoindre les rangs du Président Macky Sall . Donc, nous lui souhaitons la bienvenu et clairement cela va nous apporter un plus dans le Fouladou. Etes-vous rassurés dans la région de Kolda concernant la présidentielle? Vous savez, le Président n’a jamais perdu dans notre département et avec l’arrivée de nouveaux militants issus de l’opposition, notre ambition est de hisser la barre à un niveau insoupçonné. Nous voulons que Macky gagne à plus de 70 % dès le premier tour. C’est cela le but du jeu, c’est-à-dire sortir largement victorieux de ces élections.

Recueillis par Abdourahmane S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *