PROJET « VILLES AMIES DES ENFANTS ET DES JEUNES » Pour la participation des enfants et des jeunes dans les instances de prise de décisions.

Le projet « Villes amies des enfants et des jeunes » a tenu, hier, un atelier de partage et de validation du plan d’action de plaidoyer du réseau des jeunes actifs pour un développement participatif urbain ( Rejad). Mis en œuvre par un consortium d’organisations formées de l’Ong EVE et ADMG, sous la tutelle du plan PU Dakar Urbain, ce projet œuvre dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion de la jeunesse urbaine en contribuant au développement des villes amies des enfants et des jeunes dans lesquelles les enfants et les jeunes jouissent de leurs droits et participant activement à la transformation de leur environnement urbain. Cette rencontre vise ainsi à partager et valider la stratégie de plaidoyer en faveur de la participation des enfants et des jeunes dans les instances de prise de décisions. L’atelier de partage et de validation du plan d’action de plaidoyer du réseau des jeunes actifs pour un développement participatif urbain ( Rejad) s’est ouvert hier et animé pour l’essentiel par les jeunes eux mêmes. A cet effet, les jeunes ont partagé leur stratégie de plaidoyer ainsi qu’un plan d’action élaboré. « Cette rencontre entre dans le cadre d’un long processus à travers un projet qui s’appelle villes amies des enfants et des jeunes et d’un plaidoyer pour la participation effective des jeunes dans les instances de décisions. Nous menons beaucoup d’activités pour la protection de l’environnement. Nous entretenons aussi des relations avec les services déconcentrés de l’Etat au niveau communal. Cependant nous n’avons pas encore bénéficié du soutien du ministère de l’Environnement », a laissé entendre Awa Niass, coordonatrice du Réseau des Jeunes Actifs pour un Développement Participatif Urbain avant d’ajouter : « Nous voulons la participation des jeunes et en tant que jeunes nous essayons de booster cette jeunesse ; ce qui a motivé la présence de beaucoup de jeunes. Néanmoins il reste du chemin à parcourir pour que cette jeunesse se sente totalement dans la mission que nous nous sommes fixée. Nous regroupons les associations de jeunes à but non lucratif et adhérant à notre vision. Nous comptons renforcer les jeunes et les outiller pour qu’ils se sentent concernés par le développement de leur localité. Nous avons élaboré un plan d’action que nous allons partager avec les autorités ici présentes ». Selon Amadou Diaw Sané, coordonnateur administratif du Réseau, « Cet atelier va permettre à la jeunesse d’être présente dans les plus hautes instances de décisions. Nous lançons ainsi un message fort à la jeunesse pour qu’elle se sente concernée dans le développement de leur localité. Nous avons notre pierre à l’édifice à apporter pour l’émergence du pays. Nous ne devons pas demeurer dans la passivité et attendre tout de l’Etat. Ne devons-nous pas nous soucier pour ce que nous devons à l’Etat en tant que jeunes ». Le projet est à sa deuxième phase et mis en œuvre au Sénégal dans les communes de Djiddah Thiaroye Kao, Diamaguene Sicap Mbao et Medina Gounass. « Ce projet est financé par PLAN international en partenariat avec les ONG EVE et ADMG, un projet qui permet une formation et renforcement de capacités pour la jeunesse notamment en leadership, en communication en gestion administrative et financière et gestion de projet », nous renseigne Marième Ndiaye, présidente de l’Association des Jeunes pour le Développement de Medina-Fass, membre de Rejad et bénéficiaire du projet. Et d’ajouter: « Les jeunes sont acteurs et bénéficiaires ; nous écrivons nos propres projets et nous sommes aussi dans la réalisation. Nous voulons dans ce sens que les femmes soient engagées pour le développement de leurs localités et d’être au-devant de la scène. » Ces jeunes comptent engager des phases de plaidoyer pour promouvoir des changements positifs sur les grandes questions relatives à la participation des enfants et des jeunes aux instances de prise de décisions.

Sadio FATY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *