ARACHIDE: PRIX AU PRODUCTEUR: L’Etat défie l’International pour sauver le monde rural

L e ministre de l’Agriculture et de l’Equipement, Papa Abdoulaye Seck, lors de la rencontre avec le Comité National Interprofessionnelle de l’Arachide (Cnia) qui regroupe les associations de producteurs, les huiliers ainsi que les opérateurs privées stockeurs (Ops), a listé les mesures prises par l’Etat sur le prix de l’arachide qui semble être à l’avantage des ruraux. Ces décisions sont prises par le chef de l’Etat lui-même qui se dit soucieux des revenus de ces derniers.

 

C’est officiel, le prix au producteur de l’arachide est fixé à 210 FCFA. C’est le ministre Papa Abdoulaye Seck qui a donné l’information lors de cette rencontre avec le Comité Interprofessionnelle de l’Arachide. Selon le ministre, c’est le Président de la République soucieux des revenus des ruraux qui a fixé ce prix proposé par les acteurs en prenant en considération les coûts mondiaux où le prix gravite autour de 147 FCFA. Cette décision prise lors du Conseil interministériel de novembre où Macky Sall après avoir examiné les propositions formulées par le Comité a pris la résolution d’accepter leurs requêtes. Sur ce, on peut noter le maintien de la suspension des taxes à l’export avec pour cette année un volume de production de 1432089 tonnes qui nécessite , pour faire une bonne campagne de commercialisation l’entrée en jeu de tous les acteurs y comprisles exportateurs, a soutenu le ministre. Egalement, Papa Abdoulaye Seck informe qu’il faut reconduire le protocole Etat-Huiliers quisur la base d’un bilan de campagne permet de compenser les pertes subies par les huiliers avec l’achat de la graine d’arachide au prix de 210 FCFA le kilo. De plus, le ministre informe que le Cnia avait proposé l’achat de 60000 tonnes de semences certifiées contre 55000 tonnes l’année passée, une requête également acceptée par le chef de l’Etat. En ce qui concerne les semences écrémées, Papa Abdoulaye Seck indique que cette année il y aura 15000 tonnes dont 7000 tonnes réservées à la région du sud. Ce qui fait un cumul de 75000 tonnes de semences que l’Etat va subventionner. Le Cnia avait proposé aussi comme début de la campagne arachidière le 03 décembre et cela a été accepté. Concernant la prise en charge des questions financières, Papa Abdoulaye Seck déclare que le président avait instruit le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan et le MAER de tenir une réunion avec l’ensemble des banques et de dégager une stratégie qui permettra de financer la campagne agricole sans qu’il y ait des ruptures qui seraient préjudiciables à la bonne marche de la campagne de commercialisation. « Nous allons décaisser 15,5 milliards au mois de décembre et 20 milliards au mois de janvier. Quand on sait que le coût global de la collecte décembre janvier tourne autour de 28 milliards, c’est dire donc que nous allons avoir plus que ce qui était prévu pour garantir une bonne campagne de commercialisation », a précisé le ministre. Pour ce qui est de l’innovation, Papa Abdoulaye Seck informe que pour cette année il va y avoir en plus du comité de suivi de la commercialisation, le comité Etat-Huiliers, le comité de suivi MEFP et MAER qui va se réunir tous les 15 jours pour voir s’il y a des billets par rapport à la stratégie de financement de la campagne qui a été retenue. Les acteurs, pour leur part, à travers le président du Cnia , Aliou Dia , ont tenu à remercier le Président Macky Sall et son ministre Papa Abdouaye Seck pour avoir accepté toutes les requêtes qu’ils avaient déposées concernant la fixation du prix et la date de commercialisation de l’arachide. Il a déclaré que si tous les points sont respectés, cette année il n’y aura aucun problème avec la commercialisation de l’arachide.

Abdourahmane SY

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *