SITUATION POLITICO-SOCIALE AU SENEGAL : Serigne Mamoune Mbacké tire la sonnette d’alarme

Modou Mamoune Mbacké a fait une déclaration dans laquelle il évoque divers sujets concernant le non-respect du travail par les jeunes et la situation politico-sociale du pays.

Issue de la famille de Feu Serigne Cheikh Anta Mbacké, Modou Mamoune a lancé une alerte face aux menaces qui risquent de gagner du terrain dans les jours à venir si des dispositions ne sont pas prises dès maintenant. Dans ce sillage le guide religieux a sévèrement taclé la jeune génération de notre pays. Selon lui, beaucoup d’entre eux ne sont pas à la hauteur des attentes dans ces temps où le travail est le moyen par lequel l’homme se fait respecté. Ainsi, il conseille à cette jeune génération d’aller vers les enseignements de leurs prédécesseurs pour préserver ce qui leur a été légué. Il a cité aussi la part de responsabilité de l’Etat qui traine la patte dans ce défi de la création d’emplois, cet Etat qui, selon lui, a le devoir de soutenir ces jeunes qui sont en perte de repère. Sur ce, Serigne Mamoune pense que « seule les écoles coraniques communément appelé daras peuvent remédier à cette situation ou la médiocrité règne au dessus de l’excellence. De ce fait, il lance un appel à ses amis chefs religieux de porter le combat et d’incarner un leadership pour donner le bon exemple. Egalement, il a manifesté son mécontentement face aux charlatans qui portent les casquettes de guide religieux pour tromper le peuple. En outre, les tensions qui existent aujourd’hui dans les relations conjugaux n’ont pas été épargné par Serigne Mamoune. On peut citer récemment le cas Aïda Mbacké ou le dignitaire a regretté cet acte qui a fait le tour du monde pour dire que certaines atrocités n’ont jamais été l’apanage des Sénégalais. Enfin, le petit-fils de Cheikh Anta a tiré la sonnette d’alarme face à cette situation politique tendue qui règne dans le pays. Il affirme que la position des politiques actuelles montre les prémisses d’un trouble qui peut naitre durant ces prochaines élections de 2019. Ainsi, il lance un appel au calme à ces politiciens qui semblent vouloir faire feux à tout bois.

Kory DIOUF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *