RECALE POUR LA PRESIDENTIELLE: Serigne Mansour Sy Djamil indexe le Conseil constitutionnel et promet de se battre

Serigne Mansour Sy Djamil, écarté de la course à la Présidentielle de février 2019, est très en colère contre les règles du jeu et dénonce les manquements notés dans cette affaire.

Le directoire de Bess du Niak s’est réuni ce jour au siège du parti pour se prononcer sur le rejet de la candidature de Serigne Mansour Sy Djamil, suite aux opérations de vérification des parrainages. Le marabout et homme politique a, au cours de la rencontre, dénoncé ce qu’il appelle une violation des droits des candidats de l’opposition, sachant que le chef de l’Etat sortant seul peut, selon ses dires, connaitre le contenu du fichier électoral. M. Sy croit savoir que le pouvoir veut faire porter au Conseil constitutionnel « sa forfaiture » consistant à éliminer « systématiquement » tous les adversaires du président Sall. Ainsi, le leader de Bess du Niak promet de se battre jusqu’au bout pour faire respecter « ses droits ». « J’ai réussi à réunir 57 000 parrains. Des techniciens aguerris se sont chargés de vérifier mes listes avant le dépôt. Ils m’ont rejeté par la suite; moi qui pensais que je n’avais pas besoin du parrainage puisque tout le monde me reconnait en tant que petit fils de Seydi El Hadji Malick Sy. Mais, conscient de la constitution, j’ai accepté les règles du jeu et je me suis voué à collecter des parrains. J’ai la reconnaissance de Serigne Touba, alors pourquoi devrais-je besoin du parrainage… », réclame-t-il.

Papa Malick FAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *