ACTU DES 5

Issa Sall livre le programme Pur100 à Ziguinchor

 

Pour sa sixième journée de campagne, le Professeur Issa Sall, s’est rendu successivement avec la caravane pur100, dans les localités de Ndoffane, Keur Madiabel, Nioro, Médina Sabakh avant d’emprunter le pont Sénégambie pour aller  rencontrer ses militants de Bounkiling, Bignona et Ziguinchor où un meeting régional a été  tenu  avec les « puristes » du sud du Sénégal.

 

Dans son discours du jour, El Hadji Issa Sall est revenu sur les propos du Pape de Sopi. Le  « puriste » en chef considère que l’appel de Me Abdoulaye Wade demandant aux jeunes de s’attaquer aux bureaux de vote et  brûler leurs cartes d’électeur est un acte qui n’est ni civique ni citoyen.

« Je ne demanderai jamais à quelqu’un de saboter ou de ne pas aller accomplir son acte citoyen », a dit le candidat du Parti de l’unité et du rassemblement.

El Hadji Issa Sall, le candidat du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur) et la caravane du Pur100 ont traversé le pont Sénégambie pour rallier la partie sud du pays. Interrogé sur la réalisation de l’infrastructure, Isa Sall dira que c’est une bonne initiative  même s’il déplore la précipitation dans laquelle cette  infrastructure a été inaugurée. « Je ne dirais jamais que c’est une mauvaise chose. Au contraire, ce pont va largement contribuer au raffermissement des liens entre les deux peuples. Je trouve même que les Sénégalais sont les principaux bénéficiaires de cet ouvrage car comme vous l’avez constaté, la plupart des véhicules qui empruntent ce pont sont immatriculés au Sénégal. Macky Sall s’est empressé de l’inaugurer…  », a-t-il précisé.

La caravane du Pur100 a été chaleureusement accueillie par les populations de la commune de Diaroumé où l’homme fort, l’ex-responsable libéral  Lamine Cissé a rallié le Pur.

En fin d’après-midi Issa Sall est arrivé à Ziguinchor (sud), où il a pris  part à une audition des candidats à la présidentielle du 24 février prochain, sous l’égide de la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance (PFPC). Il faut souligner que le candidat du PUR est  le premier à être auditionné par la Plateforme des femmes pour la paix en Casamance.

La rencontre a eu lieu dans un complexe hôtelier de la ville. Il a été interpellé par les femmes sur son programme socioéconomique et la place de la Casamance dans son projet de société. Le professeur Issa Sall a décliné sa vision et ses ambitions pour résoudre une bonne fois le conflit armé en Casamance. Après son audition, El Hadji Sall a pris part à un meeting populaire à la place Gao au quartier de Boucotte.  Issa Sall est largement revenu sur le programme de Pur 100 et a promis de résoudre la crise casamançaise.

 

 

 

Madické snobé par le Khalife de Médina Gounass

Hier, la coalition Madické 2019  était dans le sud. C’est à Médina Gounass que la caravane de Madické est passée. Une escale pour rendre visite au Khalife de Médina Gounass. Mais malheureusement, Madické n’a pas été reçu par le Khalife qui a évoqué des raisons de santé. Suite à cela, sa caravane a fait cap sur Vélingara puis Kolda où il a assisté au grand meeting organisé par ses militants.

 

 

 

IDY : l’ambition d’offrir un hôpital de niveau 1 à chaque région

Heureux d’avoir bénéficié du soutien de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, Idrissa Seck a conduit la caravane de IDY-2019 dans le Saloum. Pour ce sixième jour de campagne, ce sont les villes de Malem Hodar, Kounghueul et Kaffrine qui ont reçu la visite du candidat Idrissa Seck et sa caravane. Accueilli partout par un des populations en masse, l’ancien premier ministre du Sénégal n’a pas manqué de saluer les liesses d’honneur auxquelles il a eu droit. Déroulant minutieusement son programme pour un Sénégal meilleur,  il a mis l’accent sur les difficultés sanitaires auxquelles les populations de l’intérieur du pays sont confrontées. Le candidat de la coalition IDY-2019 a promis d’offrir à chaque région, un hôpital de niveau 1, s’il est élu président de la République du Sénégal.

 

 

 

 

 

 

Sonko suspend ses activités pour rencontrer Wade

L’arrivée de Me Abdoulaye au pays a motivé le leader de Pastef à suspendre sa campagne pour mener des discussions avec l’ancien président de la République. Ousmane Sonko parti orphelin en campagne peut nourrir d’espoirs avec l’arrivée de Maitre Wade qui peut faire l’affaire s’il accepte de s’allier à lui.   L’information a été  donnée par Ousmane Sonko en personne lors d’une rencontre avec les journalistes qui suivent sa caravane. Ce tête-à-tête aura lieu, ce samedi, à Dakar, mais il n’a pas donné l’heure exacte de cette rencontre. Reste maintenant à savoir si le Pape du Sopi va soutenir le leader de PASTEF. Pour rappel, Sonko devait se rendre à Mbour, ce samedi, pour un meeting. Mais ce déplacement  sera peut-être reprogrammé. En effet, le retour du père de Karim Wade peut jouer un rôle décisif dans la carrière politique de Ousmane Sonko, si les négociations ou discussion tournent autour du leader de la coalition Sonko président. A noter que Ousmane Sonko a des relations particulières avec l’ancien chef d’Etat du pays ; ce qui peut lui permettre d’avoir des points auprès de Maitre Wade. « J’ai toujours dit qu’il y a une relation particulière entre le Président Abdoulaye Wade et moi. Je ne l’ai connu qu’en 2017 après les législatives, et c’est le premier président de la République du Sénégal à qui j’ai serré la main, je ne connais aucun président de la République au monde, je n’ai jamais rencontré un président sénégalais, y compris l’actuel », déclare le président de Pastef/les patriotes. Ces discussions qui vont démarrer ce samedi sont au cœur de tous les débats des Sénégalais qui attendent avec impatience ce que cela va donner.

 

 

 

 

Macky Sall prône l’émergence à Tamba 

 

 

La réhabilitation du chemin de fer va être une réalité, si les Sénégalais venaient à lui renouveler leur confiance. Cela est ressorti des propos du Président Macky Sall, candidat de la Coalition Benno Bokk Yaakaar, face aux populations de Tambacounda. En ce vendredi marquant la 6e journée de sa campagne électorale, Macky Sall a promis de faire en sorte que Tamba redevienne ‘’un hub ferroviaire’’. Cela passe par la relance du chemin de fer Dakar/Bamako.

La localité aura son université au cours de son second mandat. Ainsi qu’un Espace numérique ouvert (Eno), un centre de formation professionnelle pour les jeunes. Structure de formation qui prendrait en charge tous les métiers des mines et tout ce qui concerne la région de Tambacounda.

« Nous avons déjà gagné Tambacounda. Donc, au soir du 24 février 2019, les cadres des structures politiques et les populations debout comme un seul homme vont me donner une éclatante victoire. Et Tambacounda sera émergente », promet-il.

 

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *