ACTU DES 5

Issa Sall déplore la pauvreté qui sévit à Kédougou

 

Le candidat du PUR et la caravane du pur100 étaient ce dimanche dans la zone frontalière de Saraya dans la région de Kédougou pour rencontrer les militants et sympathisants du parti. Sur place, le Professeur Issa Sall a constaté les difficultés auxquelles ces populations sont confrontées dans leur vécu quotidien. La zone est difficile d’accès et ne profite pas des retombées de l’exploitation des mines. El Hadji Issa Sall a dénoncé cette situation et promet des solutions. « Avec ses 16 800 km² et ses 150 000 habitants, pourtant Kédougou est considéré par le candidat du PUR comme une zone laissée à elle-même : «  Kédougou est l’une des régions les plus riches du Sénégal avec des ressources minières abondantes, dont l’or. Pourtant les habitants de Kédougou sont les plus pauvres du Sénégal », a-t-il déploré sans détours, avant de promettre de faire de la région une sur priorité sur tous les plans

 

 

 Ousmane Sonko victime d’une attaque  à Mbour 

 

En caravane à Mbour, ce dimanche, le leader de Pastef a sillonné la Petite-Côte dans un accueil populaire.  Mais la joie des militants de Ousmane Sonko a été de courte durée car la caravane de leur leader a failli virer à l’échec suite à une attaque de la part des militants de Benno Bokk Yakaar.L’incident a eu lieu sur la route qui mène au quai de pêche. Il y a eu des jets de pierres et quelques affrontements. De son côté, le candidat Ousmane Sonko est descendu de son véhicule pour marcher. Un acte salué par les jeunes de Mbour visiblement très agités. C’est après l’intervention de la Police que le leader de Pastef a continué ses activités. Cependant, Ousmane Sonko et ses militants n’ont pas manqué  de dénoncer les mauvais actes que les militants de la mouvance présidentielle continuent de poser dans le pays et surtout du coté des candidats adverses. Sur ce, Ousmane Sonko et son équipe  lancent un appel à toutes les autorités étatiques et guides religieux de se prononcer su ces gestes de barbarie qui se manifestent et qui proviennent du camp de Benno Bokk Yakaar . En effet le leader du PASTEF déclare que les élection qui se profilent à l’horizon ne peuvent pas être remportées dans la violence. « Je crois à mes capacités et à mon équipe qui continuent de faire la différence devant les candidats adverses », prône-t-il.

 

 

 

Me Madické Niang en basse Casamance

Me Madické Niang a été reçu aujourd’hui par Sibiloumbaye Diédhiou. Le candidat à la Présidentielle a rencontré le roi de Oussouye pour la troisième fois. Et, il a passé plus d’un quart d’heure à échanger avec la première autorité coutumière de la Basse-Casamance.
Nous avons donc vu le candidat au présidentiel parler avec le roi, il a délivré un message de paix. « Ne répondez pas à la provocation », a-t-il demandé. Le candidat à la présidentielle a fait part au guide de sa volonté de faire régner la paix au Sénégal. « Je renouvelle mes sentiments fraternels au roi et à sa famille. Je m’engage à soutenir le royaume d’Oussouye dès mon élection à la présidence de la République », a assuré le candidat libéral.
L’ancien ministre des Affaires étrangères a recueilli les prières de l’autorité coutumière, se réjouissant ainsi de l’accueil chaleureux qui le réconforte. La visite de Me Madické Niang au palais royal de Oussouye est intervenue juste après l’étape de Ziguinchor où il a déclaré être disposé à rencontrer l’ancien Président de la République Me Abdoulaye Wade à l’égard de qui il ne garde « aucune forme de rancune ou de sentiments négatifs ». « Personne ne peut oublier la proximité que j’ai entretenue avec Abdoulaye Wade ; j’irai à sa rencontre une fois à Dakar. C‘est lui qui a dit qu’il souhaite rencontrer tous les candidats de l’opposition. Je lui parlerai directement de ma disponibilité ou je contacterai son entourage », a notamment dit Madické Niang. Il animait dimanche à la mi-journée une conférence de presse à Ziguinchor où il est en train de mener plusieurs activités alliant rencontres, visites de proximité et caravanes.  « Moi Madické Niang, je ne garde aucune forme de rancune, encore moins de sentiments négatifs à l’égard de l’ancien Président Abdoulaye Wade. Je continue de lui vouer la même considération et la même affection » -t-il souligné. « Si toutefois je ne le rencontre pas malgré ma bonne intention, il n’y aura aucune forme de déshonneur. Les Sénégalais sauront que j’aurai fait mon devoir », a poursuivi Madické Niang.  «  Abdoulaye Wade est mon aîné. Il m’appartient d’aller à sa rencontre même s’il n’avait pas émis le souhait de rencontrer les candidats de l’opposition. Quand il y a une divergence entre deux personnes, celle qui prend l’initiative de faire taire cette divergence va recevoir les faveurs d’Allah », a insisté M. Niang rappelant ainsi une recommandation de l’Islam.Devant des journalistes, Me Madické Niang a réitéré son attachement à l’ancien chef de l’Etat.  « Je n’aurais jamais d’appréciations négatives à l’endroit d’Abdoulaye Wade quelque soit son attitude à mon endroit. Si Me Wade réunissait tout le peuple pour ne dire que du mal à mon endroit, je ne répondrai pas ou je ne dirai que du bien de lui », a-t-il laissé entendre. A la question de savoir s’il va solliciter un soutien de Wade pour son élection à la Présidence de la République, Madické Niang répond avec philosophie. « Je laisse le président Wade avec sa conscience ; moi j’ai fait ce qu’il me revenait de faire : je mène le combat sur le terrain politique. Et je suis la seule chance du Parti démocratique Sénégalais  ».

 

 

 

Idy compte faire de Tambacounda une porte ouverte sur la CEDEAO

Idrissa Seck, le candidat de la coalition IDY 2010 a conduit sa caravane à Tambacounda. Et la capitale du Sénégal Oriental n’a pu résister à la marche orange qui draine des foules en liesse. Considérant que la région a été oubliée dans tous les programmes de développement du gouvernement sortant, Idrissa Seck qui se dit sûr d’une victoire au soir du 24 février; est revenu sur plusieurs manquements. Le chômage envahissant des jeunes, un système éducatif qui est par terre et le manque de personnel spécialisés dans un système médical mal équipé, ont été notés dans son discours. “Nous feront de Tambacounda un carrefour de développement industriel et logistique pour aspirer toute cette force Avec le développement du chemin de fer, Tambacounda sera un réseau, un carrefour pour notre interconnexion avec les pays de la Sous-région”, a promis le candidat de la coalition gagnante IDY 2019.

 

 

Macky adulé à Bignona

 

 

Le candidat de la Coalition Benno bokk yakaar a bouclé sa journée du dimanche 10 février 2019 à Bignona. Macky Sall séduit par la forte mobilisation des populations a dit n’avoir jamais vu une telle foule dans la localité. ‘’Ce que j’ai vu à Bignona avec le maire Mamadou Lamine Keïta, c’est une caravane sur 2 km avec une foule que je n’avais encore jamais vue à Bignona’’.

Au meeting départemental qu’il a présidé, le candidat de la coalition présidentielle s’est félicité de l’accueil qui a été réservé à son convoi partout où il s’est rendu. ‘’Comme partout où je suis passé, le Sénégal des profondeurs nous a accueilli et nous a adulé. Ce, parce qu’il a adhéré à la politique mise en œuvre depuis bientôt 7 ans’’, a déclaré le candidat sortant qui compte se rendre ce lundi à Ziguinchor.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *