DAME DIOP AU  LANCEMENT PDCEJ A KAOLACK : « Ce projet permettra de former 2000 jeunes dans les métiers du pétrole et du gaz, 1500 dans les métiers de l’Agro Business… »

Dans le cadre de sa tournée de travail de 48 h dans la région de Kaolack, le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle et l’Artisanat, a bouclé hier ses activités par le lancement du projet d’appui au développement des compétences et de l’entreprenariat des jeunes dans les secteurs porteurs (PDCEJ). Cet important projet va coûter 13 milliards de F CFA financé par la banque africaine de développement (BAD) avec une participation de 90% et le gouvernement du Sénégal avec 10%. Ce projet vise les métiers porteurs dont le pétrole et le gaz, d’où l’importance de préparer les jeunes pour l’exploitation de ces ressources trouvées dans le pays, il vise également les métiers de l’Agro Business et les métiers des cuirs et des peaux. Un dispositif qui vient compléter l’ensemble des dispositifs qui sont mis en place par le président de la République pour la formation et l’employabilité des jeunes du Sénégal. Le ministre de tutelle Dame Diop a souligné l’importance d’un tel projet qui permettra de former 2000 jeunes sur les métiers du pétrole et du gaz, de former 1500 jeunes sur les métiers de l’Agro Business mais aussi de former 1000 jeunes dans le cadre de l’entreprenariat. Ceci, pour concrétiser la vision de Son Excellence M. Macky Sall qui a fait de la question de l’emploi des jeunes une de ces priorités majeures. Il ajoute que ce projet, non seulement va permettre de former des jeunes, de leur inculquer les techniques de l’entrepreneuriat mais également de les financer à développer leurs propres entreprises dans le domaine de l’auto emploi. Pour cela, toutes les structures de l’État dont le bureau de mise en niveau, l’ITA, l’ADPME entres autres vont nous accompagner à la formation mais dans le suivi et le coaching des entreprises créées dans le cadre de ce projet.

Selon le ministre Dame Diop, l’objectif global est de contribuer à la croissance et à l’emploi à travers l’amélioration de la qualité de la main d’œuvre, de la compétitivité des entreprises et de l’entrepreneuriat des jeunes dans les secteurs porteurs de l’industrie et de l’agriculture. Le projet va durer 5 ans et va intervenir dans les régions de Dakar, de Thiès, de Kaolack, de Saint Louis et de Ziguinchor.

Khadija SENE (Correspondante)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *